immigrer à Toronto déménager à Toronto voyager à Toronto se loger à Toronto
Le système de santé de l'Ontario OHIP Le Guide de Toronto informations importantes sur Toronto Trouver un emploi à Toronto
Vous êtes ici: Page d'accueil > Immigrer à Toronto > Toronto, le Québec et les autres provinces

Immigrer à Toronto


Toronto, le Québec et les autres provinces


Immigrer à Toronto, mais alors pourquoi parler du Québec et des autres provinces? Car en ce qui nous concerne, notre point d'entrée s'est trouvé être le Québec, avec pour objectif de s'installer à Toronto. La raison? Le Québec offre davantage de facilité pour les francophones, peu importe où vous partez par la suite. Intéressant non?

Aussi curieux que cela puisse paraître, le Canada n'a pas de politique "homogène" dans le cadre de l'immigration. En réalité, pour être plus précis, seul le Québec fait bande-à-part avec sa propre politique d'immigration. Il est très important de bien comprendre ce qui peut paraître être un point de détail et qui est en réalité la possibilité d'avoir une seconde chance en cas d'échec à la demande de résidence permanente à Toronto, ce qui a été le cas pour nous.

Nous avions initialement fait deux demandes: l'une auprès de l'Ambassade du Canada à Paris (en fait il s'agissait d'une pré-demande) afin d'immigrer directement en Ontario et l'autre auprès de la Délégation du Québec à Paris. Ces deux organismes sont indépendants. Ils gèrent leur politique / procédure d'immigration selon leurs propres quotas et ne sont pas liés.

Nous avons d'abord fait une demande auprès de l'Ambassade du Canada, pensant que cela nous donnerait un maximum d'options une fois sur place (possibilité de travailler dans n'importe quelle province notamment). Notre demande n'a abouti à rien, en d'autres termes nous n'avons pas eu de nouvelles (note: si vous n'avez pas reçu de réponse dans les 3 mois après le dépôt de la demande, elle est considérée comme rejetée). Nous avons donc décidé par la suite de "passer par le Québec" comme beaucoup de gens le font et cette demande a été acceptée.

En réalité, les deux procédures ne diffèrent que par les critères de sélection. Le reste de la procédure, même si gérée par des organismes différents, est relativement similaire. Note importante: le document qui vous permettra de travailler au Canada (working permit), dans n'importe quelle province que ce soit (y compris le Québec) est signé par les Ressources Humaines du Canada! Cela ne fait donc aucune différence de passer par la Délégation du Québec ou l'Ambassade du Canada du point de vue du permis de travail.

De plus, si le Québec encourage vivement les immigrants francophone à s'installer dans la Bellle Province, une fois arrivé sur le territoire, les immigrants ne sont pas forcés à rester au Québec et la province n'a aucun moyen de vérifier où vous installerez par la suite. Il est tout de même préférable de faire bonne figure et de leur mentionner que votre point d'arrivée sera Montréal pour une installation au Québec (même si ce n'est peut-être pas le cas) et même si votre but ultime est de vous installer dans une autre province.

Nous avons poussé le bouchon plus loin, puisque nous avons fait notre procédure d'immigration alors que j'étais déjà employé par une société en Ontario. Cette situation cela dit a causé plus de problèmes qu'autre chose, puisque les candidats sont techniquement toujours en France lors de leur demande et les communications sont envoyées a une adresse en France... Pour nous, il a tout fallu faire suivre à Toronto par la belle famille. Ca complique! A savoir donc: il est préférable de finir la procédure d'immigration avant de partir, si possible en tout cas.





Le Guide de Toronto © - Site optimisé pour une résolution minimale de 800x600
Toutes les informations de ce site sont propriété de Mathias Rousseau (mathias(dot)rousseau(at)free(dot)fr)
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation
Dernière modification: